Lors de la session plénière du Parlement Européen à Strasbourg, je me suis efforcé à dénoncer la directive Secret d’Affaires pendant les débats à la veille du vote de la dite directive.

 

« Voter contre cette directive c’est défendre la liberté d’information et les lanceurs d’alerte »